Site Loader
Accès client

Les mois se suivent laissant dans leurs sillages des trajectoires boursières et financières contrastées.

Après une phase de consolidation des indices boursiers au mois de mai, le semestre s’achève avec le retour au sommet des marchés actions.

Dans le même temps, le rendement négatif servi par l’obligation d’Etat français, à échéance 10 ans (OAT), traduit l’impossibilité de générer un rendement minimal de l’épargne, sans risque de perte en capital.

Dans ce contexte, l’érosion de la performance du fonds euro, laisse peu de place au doute. A l’instar de l’obligation d’Etat, sous l’effet des frais appliqués au contrat d’assurance vie, le rendement moyen net servi par le fonds euro, une fois corrigé de l’inflation, s’inscrit mécaniquement en territoire négatif.

A l’heure où la température ambiante flirte avec d’autres extrêmes, les autorités publiques, comme de nombreux acteurs privés s’attèlent à réconcilier les investisseurs institutionnels et privés avec les enjeux environnementaux.

L’inexorable mutation des institutions financières contribue, pour certaines depuis de nombreuses années, à orienter l’épargne vers les entreprises respectant les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).  Ces mesures à impacts positifs pour l’environnement et la société, apportent un gage de qualité aux investissements qualifiés de responsables.

L’appréciation éthique des facteurs extra-financiers suffit-elle pour autant à répondre à l’urgence climatique ?

Les mesures d’impact sur l’environnement, l’évolution de l’empreinte carbone des entreprises, l’émergence de fonds thématiques inspirés des 17 Objectifs du Développement Durable (ODD), définis par les Nations unis en 2015 contribuent pour l’heure à guider l’investissement vers des solutions à impacts positifs pour l’environnement et la société.

La captation des données comparables, utiles à la mesure des impacts des entreprises sur leur environnement, représente un réel enjeu pour les analystes, afin que l’épargnant contribue à son échelle, directement au financement d’entreprises porteuses de projets de transition environnementale.

Ce paradigme de responsabilité s’invite progressivement à travers la réglementation et très prochainement dans les contours de la Loi Pacte.

A partir d’un diagnostic global du patrimoine financier, PGF PATRIMOINE délivre ses recommandations afin de mettre en lumière les risques potentiels des différents investissements ainsi que les clés susceptibles de capter un rendement moyen cohérent avec votre profil investisseur.

Votre conseiller vous apporte toute la pédagogie pour adapter votre patrimoine aux évolutions réglementaires et contribuer à donner du sens aux investissements.

« Nous entrons dans une expérience planétaire grandeur nature qui pourrait être intéressante. Le seul problème est que nous sommes dans l’éprouvette. » (Hubert Reeves)

Post Author: PGF PATRIMOINE